Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 04:01

organisez_la_résistance_avec_creatoulouse

Depuis bientôt 2 ans, des familles avec enfants, des femmes en galères, des travailleurs pauvres, des étudiants et des chômeuses précarisées réquisitionnent, avec l'aide de travailleurs sociaux, militants, travailleurs de tous bords, individus d'associations, des bâtiments laissés vide par les propriétaires et les institutions pour s'y loger, créer d'autres formes de vie collective basées sur l'entraide et l'autogestion, prendre du temps pour réfléchir à une autre société que celle basée sur l'hiérarchie, les oppressions de tous genre (classe, race, sexe,...), s'échanger des savoirs, s'éduquer ensemble et s'émanciper pour être plus dignes, heureux, libérées.

 

Tous les lundis et les jeudis ont lieu les assemblées de ce mouvement social où nous parlons de la situation des bâtiments réquisitionnés, des réquisitions à venir, des besoins de chacun et chacune, des compétences, savoirs, matériels que tout le monde peut apporter.

 

Suite aux expulsions de la Préfecture qui a remis, en l'espace de 20 jours, plus d'une centaine de personnes à la rue, il est plus que nécessaire que nous nous organisions ensemble pour résister à cette énième répression...

 

Rendez-vous tous les lundi et jeudi à 18H

au nouveau centre social autogéré de la campagne de réquisition,

d'entraide et d'autogestion

2, rue du Faubourg Bonnefoy

31 200 TOULOUSE

CONTACT <- Clik

 

Site internet <- Clik

 

La Préfecture de Haute-Garonne continue son plan d’expulsion des familles logées dans les bâtiments libérés par la campagne de réquisition, d’entraide et d’autogestion.

Après le 35 rue du Professeur Jammes le 3 janvier (35 personnes), la carotte du 7 impasse Descouloubre le 15 janvier ( 17 personnes), le Loft 9 Faubourg Bonnefoy le 16 janvier (25 personnes), les campements des bords de la Garonne le 17 janvier ( 20 personnes), c’est aujourd’hui l’expulsion du 29 rue des Champs Elysées.


Alors que le temps est au plus froid (2°c), 18 personnes, soit 3 familles avec personnes âgées et 6 enfants en bas âge, sont remises à la rue. Ils sont embarqués dans des camions et emmenés au restaurant du Ramier. Les enfants n’ont pas pu aller à l’école et leurs affaires sont emmenées dans un garde meuble.


La veille sociale n’était pas au courant de cette expulsion. Aucune solution d’hébergement durable ne leur est proposée, seulement deux nuits d’hôtel payées par une association.


Ces solutions sont très précaires. Les familles prises en charge à l’hôtel suite à l’expulsion du 9, rue du Faubourg Bonnefoy, n’ont plus rien aujourd’hui et elles ont pu avoir un logement grâce à la dernière réquisition de la campagne (2, rue du Faubourg Bonnefoy).


D’autres réquisitions devront donc être envisagées pour éviter une remise à la rue des familles éparpillées par la Préfecture !


En moins de trois semaines, la Préfecture a remis à la rue plus d’une centaine de personnes ! Sa vaste campagne « Tout le monde à la rue » risque de continuer : d’autres familles, femmes en galère, travailleurs pauvres sont sous la menace d’une expulsion imminente.

 

organisez_la_résistance_avec_creatoulouse

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvie ASSE
commenter cet article

commentaires

Invitez A Nous Lire

  • : Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • : Un outil pratique né des premiers rassemblements de citoyens sur les réseaux sociaux, nés au coeur de l'hiver 2012.
  • Contact

SOUTENEZ NOS ACTIONS

Cliquez sur l'image

comment-pouvez-vous-soutenir-nos-actions.png

Chercher Un Article

J'AIME CET ARTICLE

Pour augmenter l'audience de

cet article cliquez sur le petit coeur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Merci !

 

Pour ajouter des fans à notre page

de liens Facebook, cliquez sur ce lien.

like.jpg

 

Merci !

 

 

Archives

page-accueil.png

QUI SOMMES-NOUS ?

En janvier 2012, marqué par la souffrance des sans-abris, des sdf et des exclus, un groupe d’internautes se constitue en association de fait baptisée « Collectif Entraides Citoyennes ». Pendant un an, il soutient des projets dédiés au secours d’urgence nés de l’initiative de particuliers et d’associations. Quinze mois plus tard, le collectif décide d’intensifier son action et de devenir une association loi 1901 afin d’étendre son champ d’action.

Objet :

L’association « Entraides Citoyennes » a pour objet de :
1) soutenir toutes les personnes physiques ou morales dans leurs actions au bénéfice des sans-abris, des sdf et des victimes de l’exclusion qui lui en font la demande par : la communication de leurs actions ; l’organisation, la participation ou la coordination d’opérations pour renforcer leurs moyens et leurs ressources ; la collecte et la redistribution de produits de première nécessité : vêtements, hygiène, nourriture, matériel, etc. ; tout autre moyen qui fera l’objet d’une convention

2) soutenir directement les sans-abris, les sdf et les victimes de l’exclusion par tous les moyens, en vue d’un exercice effectif de leurs droits fondamentaux,  notamment : prêt et don de produits de première nécessité ; défense de leurs droits, libertés et intérêts devant toute juridiction administrative, civile ou pénale

Déclaration en préfecture de Paris le 04 06 2013 - RNA n° W751220057 - Publication au JO du 15 06 2013, N° d'annonce : 1418, N° de parution : 20130024.

Membres du CA et du bureau

Bulletin d'adhésion