Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 21:34

dernieres-nouvelles-traque-agresseur-roms-republique.pngL'agresseur des roms de la Place de la République est persuadé d'être dans son bon droit en menaçant les familles roms qui survivent sur le trottoir de "ses immeubles". Il cite sans complexe les propos de certains politiques relayés dans les médias pour se conforter dans le bien fondé de ses actes criminels.

 

Lorsqu'il déclare vouloir "nettoyer ça", il déshumanise ses victimes pour les anéantir sans état d'âme. Une technique éprouvée par la propagande nazie qui véhiculait l'idée que les Juifs étaient « le danger mortel pour l'Allemagne », qu'ils n'étaient « même pas une race mais des microbes contagieux ». Plus récemment, d'autres génocides ont utilisés les mêmes ressorts pour aboutir aux mêmes conduites...

 

Nos politiques portent la responsabilité de cette déshumanisation parce qu'ils stigmatisent publiquement les roms pour s'exonérer de leurs responsabilité dans la crise qui brise les familles les plus modestes... En désignant un bouc émissaire, ils tentent de détourner l'attention de leurs erreurs passées et actuelles...

 

Il est quant à nous de notre devoir de ne détourner les yeux ni de la manière de conduire le pays de nos dirigeants, ni de ces personnes qui arrivent chez nous pleines d'espoir d'une vie meilleure que celle qu'on leur réserve en Roumanie, en Bulgarie ou en Slovaquie.

 

 

 

 

 

 

Appel à la solidarité

 

L'agresseur des roms de la place de la République n'est pas « traqué » au sens du dictionnaire. Car nous sommes nombreux à savoir où il vit et de quelle manière il se comporte.

 

La police - qui justifie son absence de réactivité lorsqu'on l'appelle en raison d'un manque de véhicules - dispose elle-même de caméras qui lui permettent de vérifier précisément ce qui se passe sur le lieu de (sur)vie des familles roms lorsqu'on l'appelle...

 

Nous invitons donc tous les riverains du secteur à faire preuve de solidarité envers ces victimes, à protéger leurs voisins de la rue, en appelant systématiquement la police lorsqu'ils voient cet agresseur menacer et/ou agir.

 

Nous souhaitons que cet agresseur soit puni à défaut de parvenir à lui ouvrir les yeux sur l'égalité de condition humaine que les roms partagent avec lui.


 

Définition de "traque" selon Le Larousse.

  • Poursuivre sans relâche quelqu'un qui est en fuite pour l'arrêter : La police traque la bande.
  • Poursuivre quelqu'un de ses importunités : Les journalistes le traquaient jusque dans sa vie privée.
  • Littéraire. Pourchasser quelque chose pour le supprimer : Traquer l'injustice.
  • Pratiquer une battue de manière à pousser le gibier vers la ou les lignes de tir.

 

Nouvel-Obs-agression-roms-acide.png

 

Le-monde-agression-rom-acide.png

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvie ASSE
commenter cet article

commentaires

Invitez A Nous Lire

  • : Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • : Un outil pratique né des premiers rassemblements de citoyens sur les réseaux sociaux, nés au coeur de l'hiver 2012.
  • Contact

SOUTENEZ NOS ACTIONS

Cliquez sur l'image

comment-pouvez-vous-soutenir-nos-actions.png

Chercher Un Article

J'AIME CET ARTICLE

Pour augmenter l'audience de

cet article cliquez sur le petit coeur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Merci !

 

Pour ajouter des fans à notre page

de liens Facebook, cliquez sur ce lien.

like.jpg

 

Merci !

 

 

Archives

page-accueil.png

QUI SOMMES-NOUS ?

En janvier 2012, marqué par la souffrance des sans-abris, des sdf et des exclus, un groupe d’internautes se constitue en association de fait baptisée « Collectif Entraides Citoyennes ». Pendant un an, il soutient des projets dédiés au secours d’urgence nés de l’initiative de particuliers et d’associations. Quinze mois plus tard, le collectif décide d’intensifier son action et de devenir une association loi 1901 afin d’étendre son champ d’action.

Objet :

L’association « Entraides Citoyennes » a pour objet de :
1) soutenir toutes les personnes physiques ou morales dans leurs actions au bénéfice des sans-abris, des sdf et des victimes de l’exclusion qui lui en font la demande par : la communication de leurs actions ; l’organisation, la participation ou la coordination d’opérations pour renforcer leurs moyens et leurs ressources ; la collecte et la redistribution de produits de première nécessité : vêtements, hygiène, nourriture, matériel, etc. ; tout autre moyen qui fera l’objet d’une convention

2) soutenir directement les sans-abris, les sdf et les victimes de l’exclusion par tous les moyens, en vue d’un exercice effectif de leurs droits fondamentaux,  notamment : prêt et don de produits de première nécessité ; défense de leurs droits, libertés et intérêts devant toute juridiction administrative, civile ou pénale

Déclaration en préfecture de Paris le 04 06 2013 - RNA n° W751220057 - Publication au JO du 15 06 2013, N° d'annonce : 1418, N° de parution : 20130024.

Membres du CA et du bureau

Bulletin d'adhésion