Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 09:00

conference-de-presse-generation-identitaire-maraude-disc.png

Vous avez sûrement entendu parler de Génération Identitaire - émanation du Bloc identitaire, mouvement d'extrême droite - à minima pour ses opérations à visées médiatiques comme les
« apéros saucisson pinard »,
les réveils d'un quartier de Bordeaux au son du muezzin ou encore, en  octobre dernier, en occupant le chantier de la mosquée de Poitiers pour protester contre « l'islamisation de la France » ! Et bien voilà que ces activistes d'extrême droite mettent désormais en place de nouvelles maraudes discriminatoires.

 

L'occupation du chantier de la mosquée de Poitiers a donné lieu à l'ouverture d'une information judiciaire et à la mise en examen de quatre militants âgés de 23 à 26 ans. Motifs ? « Provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, par des discours proférés dans un lieu ou réunion publics et par des placards ou affiches exposées au regard du public ».

 

Harlem Désir avait alors demandé au nom du PCF « la dissolution de ce groupuscule fanatique dont les agissements violents sont une menace pour l'ordre public, la sécurité des personnes et pour la cohésion républicaine ». Il avait dénoncé un « acte de haine commis par des fanatiques violents ». Demande relayée par le MRAP, le PCF, le Front de Gauche, le Rassemblement des Musulmans de France, EELV, la Licra et une partie de la Droite.

 

Ce groupe - qui ne doute décidément de rien - a déposé plainte à son tour pour « injure » contre Harlem Désir, au motif que cette qualification « est clairement injurieuse et porte atteinte à son honneur et à sa considération ».

 

Le 22 janvier dernier, après une première maraude l'avant-veille, Génération Solidaire a rappelé devant les médias le fait divers d’octobre dernier qui motive cette nouvelle action : « Monsieur Bernard » SDF et ancien légionnaire de 59 ans, mourrait dans l’indifférence totale sur un trottoir du XVIIe arrondissement de Paris. Génération Identitaire – Paris lui avait alors rendu un hommage et la volonté de venir en aide aux français sans abris avait grandi en aboutissant au projet de Génération Solidaire ».

 

Aucun des poncifs du FN n'a été oublié par le groupuscule qui a notemment affirmé « que la France a toujours privilégié les logements pour les immigrés clandestins en oubliant trop souvent d’aider les français à la rue d’abord, sous prétexte qu’il n’y a « plus de place » ; « que l’Etat est responsable de la situation puisque c’est lui qui préfère favoriser l’immigration clandestine en laissant les nôtres crever dans la rue mais les Identitaires préfèrent quant à eux choisir « les nôtres avant les autres » !

Après cette conférence de presse, Génération Solidaire est allé à la rencontre de sans abris, distribuant à 5 d'entre eux (NDLR : seulement ?) couvertures, biscuits et soupe (NDLR : au cochon ?).

 

SOS Racisme qui rétorque en demandant jeudi au préfet du Rhône d'interdire les maraudes de ce mouvement d'extrême droite qui ont pour objectif de distribuer de la soupe et des couvertures aux sans-abris « Français de souche » à Lyon ! « Sous couvert d'un but humanitaire », s'insurge SOS Racisme dans un communiqué, « cette action vise essentiellement à répandre leur idéologie et à sensibiliser le grand public à leur cause » et « aura, de nouveau, pour conséquence de stigmatiser une partie de la population française ».

 

Pour l'association, « le critère choisi est pour le moins discriminatoire puisque les Identitaires seront amenés à faire des distinctions physiques entre les personnes dans le besoin, en se basant uniquement sur leurs origines ou leurs nationalités réelles ou supposées », ce qui relève du « délit de faciès » et de la « discrimination ».

 

« En tant qu'association luttant contre le racisme et les discriminations, nous ne resterons pas sans réaction si cette action qui se tient dans l'agglomération lyonnaise depuis le 20 janvier devait perdurer », assure SOS Racisme.

 

Un porte-parole de Génération identitaire, Damien Rieu, a assuré qu'à travers cette opération lancée dans toute la France, son association entendait aider tout le monde : « On ne va pas faire demi-tour (face à un sans-abri, ndlr), mais il y aura cette préférence ».

HONTEUX !!!!
JF Carenco, Préfet de région, semble excuser les agissements de ce groupe :
« (...) c'est notre honneur d'accepter de temps en temps que des gens fassent des bétises et puissent exprimer fusse de la méchanceté ! »
utiliser-la-misere-pour-stigmatiser-les-etrangers.jpg
Jouer sur la différence d'origine entre les plus pauvres d'entre les pauvres - TOUS des exclus de la vie et de la société - pour faire passer leur message à n'importe quel prix... Un comportement habituel pour GS ou GI qui n'hésite pas à utiliser la misere pour stigmatiser la préférence nationale : « Déjà responsable de livrer notre économie à la prédation des marchés mondialisés, l’Etat semble aussi vouloir choisir entre les bons et les mauvais pauvres : d’une part, les clandestins qui s’invitent de force dans notre pays, usent et abusent de notre générosité, squattent et profanent nos églises ; d’autre part, les Européens qui crèvent la gueule ouverte dans la rue dans l’indifférence générale. Entre deux catégories de miséreux, le pouvoir socialiste a fait son choix. Ça tombe bien, Génération Identitaire aussi : les nôtres avant les autres ! »

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvie ASSE
commenter cet article

commentaires

Invitez A Nous Lire

  • : Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • : Un outil pratique né des premiers rassemblements de citoyens sur les réseaux sociaux, nés au coeur de l'hiver 2012.
  • Contact

SOUTENEZ NOS ACTIONS

Cliquez sur l'image

comment-pouvez-vous-soutenir-nos-actions.png

Chercher Un Article

J'AIME CET ARTICLE

Pour augmenter l'audience de

cet article cliquez sur le petit coeur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Merci !

 

Pour ajouter des fans à notre page

de liens Facebook, cliquez sur ce lien.

like.jpg

 

Merci !

 

 

Archives

page-accueil.png

QUI SOMMES-NOUS ?

En janvier 2012, marqué par la souffrance des sans-abris, des sdf et des exclus, un groupe d’internautes se constitue en association de fait baptisée « Collectif Entraides Citoyennes ». Pendant un an, il soutient des projets dédiés au secours d’urgence nés de l’initiative de particuliers et d’associations. Quinze mois plus tard, le collectif décide d’intensifier son action et de devenir une association loi 1901 afin d’étendre son champ d’action.

Objet :

L’association « Entraides Citoyennes » a pour objet de :
1) soutenir toutes les personnes physiques ou morales dans leurs actions au bénéfice des sans-abris, des sdf et des victimes de l’exclusion qui lui en font la demande par : la communication de leurs actions ; l’organisation, la participation ou la coordination d’opérations pour renforcer leurs moyens et leurs ressources ; la collecte et la redistribution de produits de première nécessité : vêtements, hygiène, nourriture, matériel, etc. ; tout autre moyen qui fera l’objet d’une convention

2) soutenir directement les sans-abris, les sdf et les victimes de l’exclusion par tous les moyens, en vue d’un exercice effectif de leurs droits fondamentaux,  notamment : prêt et don de produits de première nécessité ; défense de leurs droits, libertés et intérêts devant toute juridiction administrative, civile ou pénale

Déclaration en préfecture de Paris le 04 06 2013 - RNA n° W751220057 - Publication au JO du 15 06 2013, N° d'annonce : 1418, N° de parution : 20130024.

Membres du CA et du bureau

Bulletin d'adhésion