Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 02:42

sdf-deshydrate-distribuez de l'eauUrgent ! Les sans-domicile ont grand besoin de bouteilles d'eau.

 

Avec la chaleur, il y a des risques deshydratation : le coup de chaleur correspond à une élévation de la température au delà de 40°C. C'est une urgence médicale car le coup de chaleur peut être mortel ou occasionner des séquelles neurologiques. Lorsque la température du corps dépasse 42°C, le corps convulse et un œdème souvent fatal envahit le cerveau.


Le mécanisme régulant la température ne réagit plus. Les glandes sudoripares ne fonctionnent plus et le corps ne peut plus se refroidir par la transpiration. Les signes: La peau devient très sèche, le pouls s'accélère et les signes mentaux apparaissent : grande fatigue, céphalées, vertiges, crampes, sueurs, obnubilation, délire agité, agressivité, diminution de la tension artérielle, élévation de la température corporelle (>40°C)

 

N'hésitez pas à distribuer des bouteilles d'eau en sortant de chez vous, en vous balladant, en sortant du supermarché... L'eau de source coûte moins d'1 € le litre et peut sauver des vies.

 

 

 

chiffres-manque-eau-sdf-sans-abris-exclus.jpgPetite annonce

 

L'association logo-tends-la-main-copie-1.png à Dijon

recherche des bouteilles d'eau à distribuer : 06 75 68 52 82

 

Social La chaleur décuple les risques sanitaires pour les sans toit, plus nombreux sur la Côte en été

Mercredi, 30 °C à l'ombre dans les rues de Nice. Il est 14 h et les plages de la promenade des Anglais sont bondées. A un jet de galet, l'équipe de la Mutualité française, en charge du Samu social de jour, repart en maraude. Objectif : assurer une veille sanitaire et sociale en allant à la rencontre des personnes sans domicile. « Et avec cette chaleur, elle est surtout sanitaire », glisse Axelle, l'assistance sociale du trio. « La situation est tout aussi difficile qu'en hiver », renchérit Christine, l'infirmière, en précisant : « Le danger principal en cette saison, c'est la déshydratation, accélérée par la consommation d'alcool », ajoute la professionnelle. Assis sur son matelas sous les arcades d'une ruelle du Vieux Nice, Paulo préfère, lui, une bouteille de soda pour se rafraîchir. Mais la chaleur pèse sur la santé de ce sans-abri, dont les jambes peinaient ce mercredi à le porter. « La rue, j'en ai marre. J'aurai bientôt 46 ans, je suis fatigué », confie-t-il à Axelle, Christine et Jennifer, l'accueillante sociale.


« Destination à la mode »


Et si Paulo vit dans les rues de Nice depuis une quinzaine d'années, la saison estivale attire aussi de nouveaux venus. « Nice en été, c'est un peu la destination à la mode… Beaucoup de SDF viennent pour le beau temps et la mer », constate Axelle. Comme ce jeune SDF, arrivé de Paris, secouru ce lundi par le Samu social de jour : « Il s'était endormi torse nu en plein soleil sur la plage de 10 h à 18 h. Nous l'avons accompagné au CHU où il a été entièrement bandé. Ses jambes avaient gonflé, il était écarlate. » En 2011, le Samu social est venu en aide à plus de 770 sans abris.

20 Minutes Nice - Aurélie Selvi - 17 juillet 2012

 

 

Lisez également l'article du site Eau Publique

 

 


Les fontaines Wallace

 

Fontaine_Wallace_-_Place_de_la_Republique.jpgLa plupart des fontaines encore présentes dans la ville fonctionnent toujours et distribuent, contrairement à ce que pensent de nombreux passants, de l'eau potable.

 

Elles fonctionnent du 15 mars au 15 novembre (les risques de gel durant les mois d'hiver mettant en péril la plomberie interne), sont régulièrement entretenues et repeintes tous les deux ans.

Elles font partie intégrante du paysage parisien, typique et pittoresque, au même titre que la tour Eiffel ou les poulbots. Au cinéma, un plan sur une fontaine Wallace permet d'indiquer clairement que l'action se déroule à Paris. Ce n'est pas un hasard si Jean-Pierre Jeunet, dans Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain, a baptisé un des personnages Madeleine Wallace : « Elle pleure comme une madeleine, ou comme une fontaine… Wallace ! ». Par ailleurs Georges Brassens, dans sa chanson "Le bistrot", envisage comme pensum de s'abreuver à "l'eau de toutes les fontaines Wallace".

Depuis plus d'un siècle qu'elles sont en place, ces fontaines n'ont quasiment jamais subi la critique et ont été respectées même par les nazis, qui ont pourtant fondu de nombreuses statues parisiennes pour en faire des armes. Cependant, de même que les non moins célèbres colonnes Morris, elles ne sont toujours pas classées monuments historiques.

Dans la première moitié de 2011, trois nouvelles fontaines sont installée dans le 13e arrondissement à l'occasion des travaux de rénovations urbaine de l'arrondissement. Peintes de couleur vives lors de leur installation, elles seront à l'issue des travaux repeintes dans le vert usuel .

 

Liste des fontaines Wallace à Paris

 

2è arrondissement

Rue Spire, rue d’Alexandrie

3e arrondissement

Boulevard de Sébastopol, square Chautemps
Passage du Pont aux biches
6 rue de la Corderie

4e arrondissement

Place Louis-Lépine, côté Chambre de Commerce
Place Louis-Lépine, côté Hôtel-Dieu
7 boulevard du Palais
123 rue Saint-Antoine
rue des Justes (anc rue du Grenier sur l'eau)

5e arrondissement

Rue Thouin, angle rue de l'Estrapade
Rue Poliveau, face rue de l'Essai
37 rue de la Bûcherie
Place des Patriarches
59 rue Geoffroy Saint-Hilaire : angle de la rue Cuvier
Angle rue Geoffroy Saint-Hilaire et rue Poliveau

6e arrondissement

Place Saint-Germain-des-Prés
Place Saint-Sulpice
Pont Neuf, Quai des Grands-Augustins
Rue Vavin, angle de la rue Bréa
Place Saint-André-des-Arts

8e arrondissement

Rue de Saint-Pétersbourg, angle rue de Turin
Avenue des Champs-Élysées, bas, nord
Avenue des Champs-Elysées, bas, sud (sur le trottoir d’en face)
Angle avenue Marceau - rue Vernet

9e arrondissement

Place Gustave Toudouze
Place de Budapest

10e arrondissement

Place Juliette-Dodu
Place Jacques-Bonsergent
Place Robert-Desnos
Marché Saint Quentin

11e arrondissement

143 rue de la Roquette
197 boulevard Voltaire
44 rue Jean-Pierre-Timbaud
94 rue Jean-Pierre-Timbaud
1 boulevard Richard-Lenoir
89 boulevard Richard-Lenoir

12e arrondissement

Cours de Vincennes, face au Boulevard de Picpus
Angle de l'av de Saint-Mandé et de la rue du Rendez-Vous
Rue Descot, face mairie du 12e arrondissement
Angle rue Montempoivre - rue de la Vega
Angle avenue Daumesnil et rue Mongalet
Angle rue Beccaria

13e arrondissement

Angle rue de la Butte-aux-Cailles et rue de l'Espérance (Place de la Commune de Paris)
Place Louis Armstrong
60, rue de Domremy, angle rue de Richemont
10, rue des Frères Astier de la Vigerie (Place Albert Londres, nichee entre des tours)
4, rue Duméril, angle rue Jeanne d'Arc

14e arrondissement

Avenue Reille, angle de l'avenue René-Coty
Place Jules-Hénaffe
Place Edgard-Quinet, angle de la rue de la Gaîté
Place Denfert-Rochereau, angle du boulevard Raspail
Avenue du Maine, face à la mairie du 14e arrondissement
angle Alésia / Sarrette
Place l’Abbé Leboeuf angle rue du Château, rue de l’Ouest

15e arrondissement

Place Henri-Rollet (face au 379 rue de Vaugirard)
2 boulevard Pasteur
Place du Général-Beuret
Place Charles-Vallin
Place Hubert Monmarché (Mairie du 15e arrondissement)
Place Alain Chartier
Parc Georges Brassens : angle rue Brancion, rue des Morillons
angle rue des frères Morane, rue de la Croix Nivert et rue de Javel

16e arrondissement

10 boulevard Delessert
194 avenue de Versailles
Place Jean-Lorrain
Place de Passy
Place du Père-Marcellin-Champagnat

17e arrondissement

112 avenue de Villiers
Place Aimé Maillard
13 avenue Niel
12 boulevard des Batignolles
Place Tristan Bernard (colonnettes, pas Wallace)
Place du Docteur Félix Lobligeois, face square des Batignolles
Place R. Baret, face Mairie du 17ème

18e arrondissement

Place Émile-Goudeau
42 boulevard Rochechouart
Rue Saint-Eleuthère, angle de la rue Azaïs
Place des Abbesses
Rue de la Goutte d'or, angle de la rue de Chartres
Place du Château Rouge

19e arrondissement

214 boulevard de la Villette
angle rue Manin - avenue Simon Bolivar
boulevard Serrurier angle passage des Mauxins
125 rue de Meaux
116 rue de Meaux
64 rue de Meaux

20e arrondissement

Place Édith Piaf
6 rue Belgrand
29 boulevard de Ménilmontant
Place Maurice-Chevalier
Rue Piat, face au square de Belleville
Place Octave-Chanute
Rue des Muriers, angle rue des Partants

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvie ASSE
commenter cet article

commentaires

Esther Eva Harbon 28/07/2012 15:24

une charrette pour les dons de nourriture
Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais qu'est-ce que ça me fait mal au cœur de voir tous ces gens farfouiller dans les poubelles, il me vient une idée, si l'on créait une charrette pour les
dons, que l'on sortirait en même temps que les poubelles, comme ça se sera sympa ! Si j'ai un kilo de farine que je n'ai pas utilisé, des croissants dont je n'ai plus envie, etc., au lieu que cette
nourriture se retrouve mélangée avec la litière du chat, je la dépose dans la charrette, c'est propre, propre aussi pour la dignité de ceux qui en veulent bien. Qu'est-ce que vous en pensez ?

Sylvie ASSE 28/07/2012 15:55



Bonjour Esther,
Je vous invite à lire les articles suivants que vous trouverez grâce au petit moteur de recherche :

1) Collectes


2) Freegans

Si vous êtes sur Paris nous avons un point de collecte permanent mais ne pouvons accepter que de la nourriture non perissable.


 


Amicalement,


 


SD



Invitez A Nous Lire

  • : Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • : Un outil pratique né des premiers rassemblements de citoyens sur les réseaux sociaux, nés au coeur de l'hiver 2012.
  • Contact

SOUTENEZ NOS ACTIONS

Cliquez sur l'image

comment-pouvez-vous-soutenir-nos-actions.png

Chercher Un Article

J'AIME CET ARTICLE

Pour augmenter l'audience de

cet article cliquez sur le petit coeur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Merci !

 

Pour ajouter des fans à notre page

de liens Facebook, cliquez sur ce lien.

like.jpg

 

Merci !

 

 

Archives

page-accueil.png

QUI SOMMES-NOUS ?

En janvier 2012, marqué par la souffrance des sans-abris, des sdf et des exclus, un groupe d’internautes se constitue en association de fait baptisée « Collectif Entraides Citoyennes ». Pendant un an, il soutient des projets dédiés au secours d’urgence nés de l’initiative de particuliers et d’associations. Quinze mois plus tard, le collectif décide d’intensifier son action et de devenir une association loi 1901 afin d’étendre son champ d’action.

Objet :

L’association « Entraides Citoyennes » a pour objet de :
1) soutenir toutes les personnes physiques ou morales dans leurs actions au bénéfice des sans-abris, des sdf et des victimes de l’exclusion qui lui en font la demande par : la communication de leurs actions ; l’organisation, la participation ou la coordination d’opérations pour renforcer leurs moyens et leurs ressources ; la collecte et la redistribution de produits de première nécessité : vêtements, hygiène, nourriture, matériel, etc. ; tout autre moyen qui fera l’objet d’une convention

2) soutenir directement les sans-abris, les sdf et les victimes de l’exclusion par tous les moyens, en vue d’un exercice effectif de leurs droits fondamentaux,  notamment : prêt et don de produits de première nécessité ; défense de leurs droits, libertés et intérêts devant toute juridiction administrative, civile ou pénale

Déclaration en préfecture de Paris le 04 06 2013 - RNA n° W751220057 - Publication au JO du 15 06 2013, N° d'annonce : 1418, N° de parution : 20130024.

Membres du CA et du bureau

Bulletin d'adhésion