Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 06:26

Sdf_paris_morts-de-la-rue_Marco-Carbocci.jpg 

Infos brutes... Interrogeons nous sur ce que nous pouvons faire en attendant que nos élus décident de mettre fin au massacre. Rien qu'en janvier et rien que dans la presse :

 

  • Dramatique découverte à dimanche à Sainte-Geneviève-des-Bois, dans l'Essone. Un sans domicile fixe de 57 ans a été retrouvé mort dimanche à dans un box abandonné. Il était allongé sur un matelas dans ce box abandonné, a indiqué une source policière. Ce SDF est mort de froid ou de maladie, a précisé cette même source. Selon la préfecture de l'Essonne, le décès pourrait remonter à plusieurs jours.

  • Il est 7 h 30, hier, lorsque « Kouby » est retrouvé mort dans le kiosque à musique des allées de la Liberté, à Cannes. À presque 30 ans, ce sans-abri, Luklak Ceglarcki de son vrai nom, était connu du Samu social de Cannes depuis plusieurs mois déjà. « D’origine polonaise, il était à Cannes depuis quatre mois et restait avec le groupe de Polonais qui squatte le secteur des allées durant la journée », explique le président et directeur du Samu social de Cannes, Christophe Visentin. « Nous les connaissons bien. Nous leur apportons la soupe et le café tous les soirs et nous passons plusieurs fois par semaine pour les soigner ou les conduire à l’hôpital. Cette bande d’une quinzaine de personnes ne va pas à l’accueil de nuit et beaucoup d’entre eux sont très alcoolisés. »
  • Suicide ou accident ? Toutes les pistes étaient envisagées, hier, après la mort d'un sans domicile fixe sur la voie ferrée à Toulouse. Il était 1 h 40, lorsque le drame s'est produit.
  • Le conducteur d'un train reliant Paris à Barcelone en Espagne n'a pas pu éviter un jeune homme qui s'était engagé à pied sur les voies au niveau du chemin Carrosse, dans le secteur de Rangueil à Toulouse. Il a percuté de plein fouet ce piéton qui a été projeté sur la barrière de protection aux abords de la voie ferrée.
  • Squat Les corps sans vie d’un homme et d’une femme âgés «entre vingt et trente ans» ont été retrouvés hier soir dans un squat de Thonon-les-Bains (Haute-Savoie). Une autopsie doit déterminer les causes de leur mort.
  • SDF Un homme sans domicile fixe, âgé de 50 à 60 ans a été découvert mort hier matin sur l’esplanade du quartier d’affaires de La Défense, aux portes de Paris. Son décès remontait à une quinzaine d’heures.

 

 

 

Photo de Marco Carbocci

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvie ASSE
commenter cet article

commentaires

Invitez A Nous Lire

  • : Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • : Un outil pratique né des premiers rassemblements de citoyens sur les réseaux sociaux, nés au coeur de l'hiver 2012.
  • Contact

SOUTENEZ NOS ACTIONS

Cliquez sur l'image

comment-pouvez-vous-soutenir-nos-actions.png

Chercher Un Article

J'AIME CET ARTICLE

Pour augmenter l'audience de

cet article cliquez sur le petit coeur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Merci !

 

Pour ajouter des fans à notre page

de liens Facebook, cliquez sur ce lien.

like.jpg

 

Merci !

 

 

Archives

page-accueil.png

QUI SOMMES-NOUS ?

En janvier 2012, marqué par la souffrance des sans-abris, des sdf et des exclus, un groupe d’internautes se constitue en association de fait baptisée « Collectif Entraides Citoyennes ». Pendant un an, il soutient des projets dédiés au secours d’urgence nés de l’initiative de particuliers et d’associations. Quinze mois plus tard, le collectif décide d’intensifier son action et de devenir une association loi 1901 afin d’étendre son champ d’action.

Objet :

L’association « Entraides Citoyennes » a pour objet de :
1) soutenir toutes les personnes physiques ou morales dans leurs actions au bénéfice des sans-abris, des sdf et des victimes de l’exclusion qui lui en font la demande par : la communication de leurs actions ; l’organisation, la participation ou la coordination d’opérations pour renforcer leurs moyens et leurs ressources ; la collecte et la redistribution de produits de première nécessité : vêtements, hygiène, nourriture, matériel, etc. ; tout autre moyen qui fera l’objet d’une convention

2) soutenir directement les sans-abris, les sdf et les victimes de l’exclusion par tous les moyens, en vue d’un exercice effectif de leurs droits fondamentaux,  notamment : prêt et don de produits de première nécessité ; défense de leurs droits, libertés et intérêts devant toute juridiction administrative, civile ou pénale

Déclaration en préfecture de Paris le 04 06 2013 - RNA n° W751220057 - Publication au JO du 15 06 2013, N° d'annonce : 1418, N° de parution : 20130024.

Membres du CA et du bureau

Bulletin d'adhésion