Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 19:18

Catherine Raffait

Page Facebook

des-enfants-vivent-et-dorment-dans-la-rue-a-paris.JPGAu moment où  des interventions concertées sont prévues dans les rues du secteur Bastille-République, où de nombreuses familles roms sont installées avec leurs enfants parfois en bas âge, il existe quelques solutions possibles pour leur venir en aide. De nombreux témoins sur les lieux, multiplient les appels à l'aide, malgré l'indifférence de la majorité des passants et des habitants du secteur.

 

« Ces familles sont bien isolées comme je l'expliquais puisqu'elles viennent d'une région qui jusque là ne migrait pas en France et qu'elles ne venaient pas de camps expulsés, composés à la base de familles et d'amis qui les composent ensemble à leur arrivée », témoigne Sylvie Lhoste d'Entraides Citoyennes.


« J'ai téléphoné dans tous les coins ! A ceux qui se présentent publiquement comme "aidants des roms". J'ai envoyé des mails sans plus de résultat... Je ne suis parvenue "artisanalement"  qu' à les loger une fois quatre nuits à l'hôtel et une fois dans un centre d'hébergement (vive l'administration du 115 !). Ils veulent rentrer en Roumanie où ils n'ont rien parce qu'ils ne trouvent rien ici ! »

 

Le reportage d'ARTE ainsi que quelques articles de presse attestent aussi qu' il est urgent de ne pas laisser ces familles dans cette errance et cette précarité, que quelques bénévoles souvent anonymes, essaient de rompre avec des aides d' urgence.

 

Même si ces solutions restent provisoires, voire aléatoires, elles montrent au moins que les citoyens français ne restent pas tous indifférents et n' acceptent pas l' absence de réponse et de solution de la part des autorités.

 

A défaut de pouvoir agir et infléchir les décisions prises par le gouvernement en matière d'expulsions, au moins indignons nous, résistons et sortons du silence qui est une forme de collaboration passive.

 

Quelques débuts de solution sont en place

 

  • Aidants des Sans abris Sdf et Exclus
    Les bénévoles d'Entraides-Citoyennes viennent soutenir ces familles et leur fournissent des denrées alimentaires. VOUS POUVEZ PARTICIPER en versant un don sous forme de chèque à l'ordre de Entraides-Citoyennes ou nous donner des denrées alimentaires que nous leur portons le soir (saladières, jambon, fromage, fruits...).
    49 rue des Vinaigriers c/o Zigouzis 75010 Paris du mardi au samedi 16h30/20h30
  • Saimir et d'autres bénévoles dont l' Association AURORE
    &
    PARIS : ROMS A LA RUE : Chaque nuit près de 500 Roms dorment dans la rue

 


 

DECEMBRE 2012 - Des enfants dorment sur un matelas posé sur un trottoir

 

paris-roms-place-de-la-republique.jpg« Des familles à la rue, on n’avait pas vu ça depuis trente ou quarante ans », assure-t-on à la mairie de Paris. « Paris, boulevard Richard Lenoir, décembre 2012. Près de la place de la Bastille, au milieu des attractions foraines, deux cabines téléphoniques servent d'abris aux Roms. Un jeune couple, rencontré autour de cette cabine, raconte : « On vient de passer deux heures à appeler le 115, mais ils n'ont pas encore répondu. Nous essayons d'obtenir un abri pour la nuit, mais parfois on n'arrive même pas à les avoir au bout du fil. On appelle, on appelle, notre téléphone portable se décharge et on doit alors passer la nuit dans cette cabine. »

 

Voir le reportage de SARA PRESTIANI


 

JUIN 2013 RIEN N' A CHANGE.

 

 Le jeudi 6 juin 2013 par MARC MELKI :

LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ, DORMIR Galerie Photo.

 

« Pendant ce temps-là, rien n'a changé pour les familles roms de la Bastille JUIN 2013: Nous sommes le 7 juin 2013 et je photographie depuis le mois de juillet 2012 des familles roms dans le quartier de la Bastille à Paris. Des bébés, des enfants et leurs familles s'apprêtent à dormir une nuit de plus à la vue de tous serrés sur des matelas de fortune dans des cabines téléphoniques, ou à ciel ouvert. C'est un scandale politique et social que je n'ai de cesse de dénoncer. Le gouvernement français et la ville de Paris sont totalement impuissants et laissent faire. Les droits de l'enfant ne sont pas respectés, la République bascule, les passants passent." Révoltant, ahurissant! Liberté, égalité, fraternité, dormir »

 

http://www.novaplanet.com/novamag/galerie-liberte-egalite-fraternite-dormir

 

http://videos.arte.tv/fr/videos/france-roms-a-la-rue--7558258.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvie ASSE
commenter cet article

commentaires

Invitez A Nous Lire

  • : Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • : Un outil pratique né des premiers rassemblements de citoyens sur les réseaux sociaux, nés au coeur de l'hiver 2012.
  • Contact

SOUTENEZ NOS ACTIONS

Cliquez sur l'image

comment-pouvez-vous-soutenir-nos-actions.png

Chercher Un Article

J'AIME CET ARTICLE

Pour augmenter l'audience de

cet article cliquez sur le petit coeur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Merci !

 

Pour ajouter des fans à notre page

de liens Facebook, cliquez sur ce lien.

like.jpg

 

Merci !

 

 

Archives

page-accueil.png

QUI SOMMES-NOUS ?

En janvier 2012, marqué par la souffrance des sans-abris, des sdf et des exclus, un groupe d’internautes se constitue en association de fait baptisée « Collectif Entraides Citoyennes ». Pendant un an, il soutient des projets dédiés au secours d’urgence nés de l’initiative de particuliers et d’associations. Quinze mois plus tard, le collectif décide d’intensifier son action et de devenir une association loi 1901 afin d’étendre son champ d’action.

Objet :

L’association « Entraides Citoyennes » a pour objet de :
1) soutenir toutes les personnes physiques ou morales dans leurs actions au bénéfice des sans-abris, des sdf et des victimes de l’exclusion qui lui en font la demande par : la communication de leurs actions ; l’organisation, la participation ou la coordination d’opérations pour renforcer leurs moyens et leurs ressources ; la collecte et la redistribution de produits de première nécessité : vêtements, hygiène, nourriture, matériel, etc. ; tout autre moyen qui fera l’objet d’une convention

2) soutenir directement les sans-abris, les sdf et les victimes de l’exclusion par tous les moyens, en vue d’un exercice effectif de leurs droits fondamentaux,  notamment : prêt et don de produits de première nécessité ; défense de leurs droits, libertés et intérêts devant toute juridiction administrative, civile ou pénale

Déclaration en préfecture de Paris le 04 06 2013 - RNA n° W751220057 - Publication au JO du 15 06 2013, N° d'annonce : 1418, N° de parution : 20130024.

Membres du CA et du bureau

Bulletin d'adhésion