Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 15:18

produits-toxiques-jetes-sur-les-familles-roms.jpgSouvenez-vous : fin août dernier, plusieurs familles roms de la place de la République poussées par le vent soudain levé et la pluie se regroupaient sous le auvent d'un magasin. Vêtements, couvertures...

 

Tout était trempé, inutilisable... Nous sommes retournés en urgence au local leur chercher de quoi se mettre au sec.

 

Mais le lendemain en début d'après-midi, l'un d'entre eux m'appelle : la police est là. J'entends au téléphone, impuissante, les bruits des bousculades, les cris et les pleurs des enfants brutalement réveillés...

 

Les vêtements sont jetés au milieu de la rue comme toutes leurs maigres possessions, ce qui constitue encore " le lieu de vie du sans-abri " que nous cherchons à défendre.


Comme si cela ne suffisait pas, la semaine suivante, une mère de famille nous racontait qu'elle avait été " expulsée " par un riverain qui a jeté sur elle un produit toxique.

 

un-riverain-brule-une-jeune-femme-rom-au-2e-degre.jpgNous n'en avions pas été témoin nous-même... Cette femme ne parlant pas français - et nous-même ne parlant pas le roumain - nous n'avons pu porter plainte immédiatement faute de traducteur. Nous n'avons pu que constater et la conduire à l'hôpital...

 

Le lendemain, dernier jour du délai légal signifié par l'Ordre de quitter le territoire délivré un mois plus tôt, elle était dans un bus avec sa famille... Et ses brûlures au deuxième degré...

 

Nous savons qui téléphone au commissariat pour se plaindre... Nous savons qui est l'auteur des agressions.

 

sanctions-coups-et-blessures-volontaires.jpgNous l'avons rencontré plusieurs fois car il vient régulièrement s'adresser à nous : « expliquez leur qu'il faut partir sinon je viendrais nettoyer çà (en les montrant du doigt) moi-même » et se vante de le faire en leur jetant des "produits d'entretien".

 

Ca faisait des mois qu'on le surveillait... Cette fois, il a agressé une personne qui, en dépit de sa précarité extrême, manifeste sa volonté de porter plainte.

 

Les bénévoles de notre association ont entendu ses menaces. Ils témoigneront.

 

Cet agresseur est coupable de coups et blessures volontaires.

 

 

mediapart-agression-roms-Republique-a.jpg

mediapart-agression-roms-Republique-b.jpg

mediapart-agression-roms-Republique-c.jpg

mediapart-agression-roms-Republique-d.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvie ASSE
commenter cet article

commentaires

Invitez A Nous Lire

  • : Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • : Un outil pratique né des premiers rassemblements de citoyens sur les réseaux sociaux, nés au coeur de l'hiver 2012.
  • Contact

SOUTENEZ NOS ACTIONS

Cliquez sur l'image

comment-pouvez-vous-soutenir-nos-actions.png

Chercher Un Article

J'AIME CET ARTICLE

Pour augmenter l'audience de

cet article cliquez sur le petit coeur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Merci !

 

Pour ajouter des fans à notre page

de liens Facebook, cliquez sur ce lien.

like.jpg

 

Merci !

 

 

Archives

page-accueil.png

QUI SOMMES-NOUS ?

En janvier 2012, marqué par la souffrance des sans-abris, des sdf et des exclus, un groupe d’internautes se constitue en association de fait baptisée « Collectif Entraides Citoyennes ». Pendant un an, il soutient des projets dédiés au secours d’urgence nés de l’initiative de particuliers et d’associations. Quinze mois plus tard, le collectif décide d’intensifier son action et de devenir une association loi 1901 afin d’étendre son champ d’action.

Objet :

L’association « Entraides Citoyennes » a pour objet de :
1) soutenir toutes les personnes physiques ou morales dans leurs actions au bénéfice des sans-abris, des sdf et des victimes de l’exclusion qui lui en font la demande par : la communication de leurs actions ; l’organisation, la participation ou la coordination d’opérations pour renforcer leurs moyens et leurs ressources ; la collecte et la redistribution de produits de première nécessité : vêtements, hygiène, nourriture, matériel, etc. ; tout autre moyen qui fera l’objet d’une convention

2) soutenir directement les sans-abris, les sdf et les victimes de l’exclusion par tous les moyens, en vue d’un exercice effectif de leurs droits fondamentaux,  notamment : prêt et don de produits de première nécessité ; défense de leurs droits, libertés et intérêts devant toute juridiction administrative, civile ou pénale

Déclaration en préfecture de Paris le 04 06 2013 - RNA n° W751220057 - Publication au JO du 15 06 2013, N° d'annonce : 1418, N° de parution : 20130024.

Membres du CA et du bureau

Bulletin d'adhésion