Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Le Droit Au Logement

 

Le droit au logement établi dans les conventions internationales ratifiées par la France et le préambule de la Loi du 31 Mai 1990 pour le logement des plus défavorisés, ne sont toujours pas concrétisés dans les faits en France et dans la majorité des pays industrialisés. Bien que non formellement inscrit dans la constitution Française, le droit au logement est un droit fondamental, constitutif d’un véritable droit constitutionnel. La crise du logement aggravée par la crise de l’emploi et les inégalités sociales produit l’exclusion massive de millions de foyers, en particulier dans les centres des grandes villes du fait de la rénovation urbaine, de la disparition de l’habitat populaire accessible aux bas revenus, des politiques sélectives d’accès au logement social et du désengagement financier de l’État dans ce domaine.

 

Paradoxalement, la France n’a jamais eu dans son histoire autant de logements inoccupés, autant de richesses et autant de capacité à construire des logements de bonne qualité. Des Lois prévues dans les cas de crise du logement restent inappliquées malgré l’urgence de la situation, en particulier la Loi de réquisition sur les logements vacants. Les priorités budgétaires de l’Etat sont orientées vers la relance du logement locatif privé et l’accession à la propriété soumises aux seules lois du marché, loin des nécessités premières des personnes en difficulté. Les mises en œuvre de politiques pour loger les bas revenus ont souvent été précédées de mouvements sociaux revendicatifs et organisés de mal-logés et de sans-logis.

 

Ainsi, dès 1945 les mouvements familiaux ont organisés dans l’ensemble de la France des actions collectives d’occupation de logements vacants et revendiqués l’application de la loi sur les attributions d’office dite « loi de réquisition ». Ce vaste mouvement, amplifié en 1954 par l’appel de l’Abbé Pierre, avait contraint les pouvoirs publics à appliquer la réquisition puis à lancer une politique de construction pour loger les bas revenus.

Depuis 1986, des luttes de mal-logés et de sans logis ont vu le jour à Paris. En Octobre 1990, est créée l’Association « Droit au Logement », appelée dans la charte « DAL Fondateur », domiciliée 8 rue des Francs-Bourgeois Paris 3ème, qui a lancé en France la lutte des mal-logés et des sans logis, et créé « Droit Devant ! » et le « Comité des Sans Logis ».

En Janvier 1998, les trente comités DAL existants à travers la France se sont fédérés au sein de « DAL Fédération. »

 

Financement

 

Contacter le DAL en région

Partager cette page

Repost 0
Published by

Invitez A Nous Lire

  • : Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • : Un outil pratique né des premiers rassemblements de citoyens sur les réseaux sociaux, nés au coeur de l'hiver 2012.
  • Contact

SOUTENEZ NOS ACTIONS

Cliquez sur l'image

comment-pouvez-vous-soutenir-nos-actions.png

Chercher Un Article

J'AIME CET ARTICLE

Pour augmenter l'audience de

cet article cliquez sur le petit coeur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Merci !

 

Pour ajouter des fans à notre page

de liens Facebook, cliquez sur ce lien.

like.jpg

 

Merci !

 

 

Archives

page-accueil.png

QUI SOMMES-NOUS ?

En janvier 2012, marqué par la souffrance des sans-abris, des sdf et des exclus, un groupe d’internautes se constitue en association de fait baptisée « Collectif Entraides Citoyennes ». Pendant un an, il soutient des projets dédiés au secours d’urgence nés de l’initiative de particuliers et d’associations. Quinze mois plus tard, le collectif décide d’intensifier son action et de devenir une association loi 1901 afin d’étendre son champ d’action.

Objet :

L’association « Entraides Citoyennes » a pour objet de :
1) soutenir toutes les personnes physiques ou morales dans leurs actions au bénéfice des sans-abris, des sdf et des victimes de l’exclusion qui lui en font la demande par : la communication de leurs actions ; l’organisation, la participation ou la coordination d’opérations pour renforcer leurs moyens et leurs ressources ; la collecte et la redistribution de produits de première nécessité : vêtements, hygiène, nourriture, matériel, etc. ; tout autre moyen qui fera l’objet d’une convention

2) soutenir directement les sans-abris, les sdf et les victimes de l’exclusion par tous les moyens, en vue d’un exercice effectif de leurs droits fondamentaux,  notamment : prêt et don de produits de première nécessité ; défense de leurs droits, libertés et intérêts devant toute juridiction administrative, civile ou pénale

Déclaration en préfecture de Paris le 04 06 2013 - RNA n° W751220057 - Publication au JO du 15 06 2013, N° d'annonce : 1418, N° de parution : 20130024.

Membres du CA et du bureau

Bulletin d'adhésion