Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 09:28

Solidarité du coeur en berryBourges, le 26 septembre. Les nuits commencent à être fraîches… Julien (25 ans) et son compagnon à quatre pattes sont dehors. Nul endroit où aller. Aucun « chez soi » où se poser et encore moins se REposer… Peu d’espoir à l’horizon.


Mais voilà que Marylène et son équipe de bénévoles « Solidarité du cœur en Berry » croisent son chemin et, comme toujours, s’arrêtent. Concertation : quelle est la solution rapide pour abriter immédiatement le jeune homme ? YoYo se souvient d’une bâtisse laissée à l’abandon depuis des années. En quelques heures, Julien se retrouve au sec, bientôt rejoint par son pote Théo (21 ans).

 

Le lieu n’est pas de ceux où l’on puisse rêver de construire son avenir, mais c’est tout de même un toit qui abritera les deux hommes qui reprennent déjà courage et entreprennent dès le lendemain tout ce qui est indispensable à le rendre propre et à lui donner un peu de confort.

 

La chaîne de la solidarité se met en branle. Vincent fournit pelle, râteau, gants, de travail, marteau, clous, balai et serpillière. Marylène apporte un réchaud,des casseroles, des couvertures, des mouchoirs (c’est très humide !), des sacs poubelle, du papier toilette, des lingettes et des serviette de toilette. Joël dépose des matelas et des duvets… Flore et Benjamin ajoutent lits, table, table, chaises et vaisselier…

 

Mais quelques jours plus tard, patatras ! Le propriétaire débarque furieux dans sa propriété où, de mémoire de Berruyers, nul n’a vu passer le moindre quidam depuis des lustres ! Il ordonne aux deux jeunes de décamper et promet de revenir le lundi suivant pour s’assurer de leur départ. Julien et Théo ont le moral qui chute brutalement dans les chaussettes et annoncent la nouvelle à Marylène…

La présidente de l’association part à la rencontre du maître des lieux. Sensible à l’engagement des deux sans-abris de rendre le lieu et son environnement bien plus engageant qu’il ne l’était avant leur arrivée, il se montre conciliant et fait preuve de solidarité en rédigeant aussitôt un document les autorisant à demeurer dans la maison jusqu’au 15 mars prochain.

 

Depuis, grâce à la générosité de cet homme, deux jeunes se prennent à croire de nouveau en l’avenir. Pour fêter l’événement, Paso donne une touche très personnelle à la maison du cœur en y posant une boite aux lettres réalisée de ses mains. Gageons qu’elle y recevra rapidement une promesse d’embauche suivie d’une proposition de logement !

 

C’est ça la Solidarité du cœur en Berry !

 

 

 

Marylène, on en a déjà parlé… Au rang des premiers membres du collectif Entraides-Citoyennes, elle a fait ses premiers pas de maraudeuse toute seule. Touchée par Jean-Guy, un homme de la rue souffrant d’un cancer, elle a adoucit ses derniers mois de vie et s’engage dans l’aide aux personnes de la rue avec ActionFroid à Castelnaudary en juin 2012.
Depuis, sa vie l’a conduite à Bourges où elle a fondé son association « Solidarité du cœur en Berry » fin 2012.« Si par définition une maraude c'est aller a la rencontre des sans abri afin de distribuer des repas et des couvertures de survies auprès des sans abri, en notre terre du Berry nous avons aussi privilégié le contact, l'écoute et ainsi instauré un climat de confiance avec les plus démunis », précise-t-elle.

« Nous avons créé une grande famille solidaire ou les plus anciens des SDF prennent a cœur de nous présenter les plus jeunes, les premiers listent les besoins des seconds. Nous convenons avec eux d'un rendez vous de présentation et c'est dans une ambiance sympathique qu'ils reçoivent leur premier colis.

Chaque semaine nous avons un point de distribution, toujours au même endroit et à la même heure. C'est a cette occasion que chacun exprime ses manque pour la semaine suivante, hormis les besoins très urgent qui seront traités dès le jour suivant. Afin d'aller plus loin dans une démarche d'accompagnement et de les aider a retrouver un lien social , nous les aidons dans les démarches administratives : CV, lettres de motivation, recherches de stage, de formation, de logement… Nous organisons des collectes de meubles afin qu'ils puissent de suite s'installer avec le plus de confort possible.

Nos rapports sont plus que cordiaux : chacun d'eux se fait une joie de nous tenir au courant de tous les événements qu'ils vivent, l'un de ses démarches, l'autre de son entrée en cure, de sa journée sans alcool…

Nous sentons des ondes positives a chacune de nos maraudes ! « Ne lâchez rien » nous disent ils, merci, merci ! Nous visons de grands moments d'émotions car nous savons que leur premier besoin c'était un regard, une écoute et que déjà là ils recommençaient a s'aimer. Je dirai pour finir que l'aide la plus importante que l'on puisse leurs apporter, c'est les aider a retrouver l'estime de soi et, a cet effet, a chaque fin de rencontre je leurs dis prenez soin de vous les gars, je vous aime. Et a chaque fin de rencontre, a l'unisson ils me répondent « prend soin de toi Mylène on t'aime ! » Ne détournez pas le regard , l'indifférence tue ! 

 

Article publié dans Le Berry le 26 10 2013

Cliquez sur le lien pour le lire

 

le-berry-squatt-regularise-2.jpg

 

le-berry-squatt-regularise-1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvie ASSE
commenter cet article

commentaires

Invitez A Nous Lire

  • : Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • Aidants des sans-abris, sdf et exclus
  • : Un outil pratique né des premiers rassemblements de citoyens sur les réseaux sociaux, nés au coeur de l'hiver 2012.
  • Contact

SOUTENEZ NOS ACTIONS

Cliquez sur l'image

comment-pouvez-vous-soutenir-nos-actions.png

Chercher Un Article

J'AIME CET ARTICLE

Pour augmenter l'audience de

cet article cliquez sur le petit coeur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Merci !

 

Pour ajouter des fans à notre page

de liens Facebook, cliquez sur ce lien.

like.jpg

 

Merci !

 

 

Archives

page-accueil.png

QUI SOMMES-NOUS ?

En janvier 2012, marqué par la souffrance des sans-abris, des sdf et des exclus, un groupe d’internautes se constitue en association de fait baptisée « Collectif Entraides Citoyennes ». Pendant un an, il soutient des projets dédiés au secours d’urgence nés de l’initiative de particuliers et d’associations. Quinze mois plus tard, le collectif décide d’intensifier son action et de devenir une association loi 1901 afin d’étendre son champ d’action.

Objet :

L’association « Entraides Citoyennes » a pour objet de :
1) soutenir toutes les personnes physiques ou morales dans leurs actions au bénéfice des sans-abris, des sdf et des victimes de l’exclusion qui lui en font la demande par : la communication de leurs actions ; l’organisation, la participation ou la coordination d’opérations pour renforcer leurs moyens et leurs ressources ; la collecte et la redistribution de produits de première nécessité : vêtements, hygiène, nourriture, matériel, etc. ; tout autre moyen qui fera l’objet d’une convention

2) soutenir directement les sans-abris, les sdf et les victimes de l’exclusion par tous les moyens, en vue d’un exercice effectif de leurs droits fondamentaux,  notamment : prêt et don de produits de première nécessité ; défense de leurs droits, libertés et intérêts devant toute juridiction administrative, civile ou pénale

Déclaration en préfecture de Paris le 04 06 2013 - RNA n° W751220057 - Publication au JO du 15 06 2013, N° d'annonce : 1418, N° de parution : 20130024.

Membres du CA et du bureau

Bulletin d'adhésion